Pierre Pelouzet (médiateur des entreprises) : “Chaque jour, 30 à 40 PME ferment en raison de retards de paiement”

“Chaque jour, 30 à 40 PME ferment en raison de retards de paiement”

Pierre Pelouzet, le médiateur national des entreprises, était l’invité de l’interview éco mardi 20 février sur franceinfo. Il est chargé par le ministère de l’Économie et des Finances de trouver des solutions lorsqu’il y a conflit dans le monde de l’entreprise. Ses services ont montré, dans le rapport d’activité 2017, une augmentation des saisines, malgré la reprise économique en France.

franceinfo : Pour vous, les clients qui ne payent pas les fournisseurs dans les temps sont un fléau. Cela oblige-t-il parfois les entreprises à mettre la clef sous la porte ?

Pierre Pelouzet : Oui, même si les choses s’améliorent. Les retards de paiement diminuent année après année. Aujourd’hui en France il y a dix jours en moyenne de retard sur les factures dues. Cela veut dire 10 milliards d’euros dans les caisses des grands groupes plutôt que dans celles des PME fournisseurs. C’est la cause de 25% des faillites d’entreprise : chaque jour 30 à 40 PME disparaissent car elles ne sont pas payées par leurs clients.

Une enquête récente montre une baisse des défaillances d’entreprises, mais celle des entreprises de taille intermédiaire augmente. Comment expliquer cela ?

Globalement cela s’améliore, on voit la reprise économique. Mais il existe un certain nombre d’entreprises de taille intermédiaire qui souffrent comme les petites. Quand on a plus de commandes car l’économie va mieux, on doit les financer. Ces entreprises doivent donc acheter des matières premières, embaucher des salariés, acheter des machines et si elles ne sont pas payées en temps et en heure, cela les met en grosse difficulté. La reprise peut même avoir un effet multiplicateur sur les retards de paiement. Cela pose un problème de confiance : avant d’investir et d’embaucher, vous attendez.

Est-ce un problème spécifiquement français ?

Il y a de grandes caractéristiques : l’Europe du Nord paye bien, l’Europe du Sud paye mal. La France est au milieu du gué : sur dix factures, la moitié sera payée à l’heure, l’autre en retard, et vous ne savez pas lesquelles. Donc pour faire un plan de trésorerie il faut une boule de cristal, et cela explique les difficultés à investir et à embaucher.

Pierre Pelouzet

 

Vous trouverez ci joint le rapport complet 2017 du médiateur des entreprises. Rapport d’activité 2017 du médiateur des entreprises

Pour saisir le médiateur utilisez son site internet http://www.mediateur-des-entreprises.fr/

Pour les petites facture utilisez Credicys la plateforme de recouvrement pour les factures impayées de moins de 4000 euros créée par la Chambre Nationale des Huissiers de Justice.

https://www.credicys.fr/

Exemple de tarification:

Impayé 500€ 1000€ 1500€ 2000€ 3000€ 4000€
Frais 14,92€ 14,92€ 14,92€ 14,92€ 14,92€ 14,92€
Titre (ttc) 30€ 30€ 30€ 30€ 30€ 30€
Prélèvement sur les sommes versées 54,86€ 106,60€ 157,80€ 178,89€ 217,89€ 256,89€

 

5 Bonnes pratiques pour éviter les impayés:

1 – Avoir des écrits, des documents commerciaux aux normes signés et tamponnées par les bonnes personnes.

2  – Vérifier l’identité et la solvabilité du client tout le temps de la relation commerciale.

3 – Définir pour chaque client une limite de crédit, un mode de règlement, un délai de paiement.

Chèque Virement Prélèvement Lettre de change Lettre de change acceptée Billet à ordre
Risque de retard oui non non oui oui oui
Risque d’impayé oui et non non non oui faible faible
Mobilisable non non non oui oui oui

 

4 – Pour les grosses factures, prendre les devants et relancez avant l’échéance sous prétexte d’un contrôle qualité pour vérifier qu’il a reçu la facture et la marchandise, au bon prix, la bonne quantité et la bonne qualité.

5 – Si vous avez de gros clients ou si vous exportez, pensez assurance crédit. Si vous êtes en forte croissance et rentable pensez affacturage.