Comment améliorer votre recouvrement ?

C’est bientôt l’automne. Comme les feuilles, les impayés sont plus nombreux à cette période et les entreprises “déposent” plus facilement. Le recouvrement des créances plus difficile. Les trésorerie sont à sec.

 

Pourquoi il y a plus d’impayés en fin d’année ?

Votre client (comme vous même) n’a que peu facturé en juillet et en Aout, donc les trésorerie des mois de septembre, octobre, novembre sont difficiles. En conséquence, les trésorerie les plus fragiles “craquent” à cette période.

Votre client a rejeté votre traite pour la raison “tirage contesté” ou pour une autre raison que vous savez fausse. En effet,  vous avez bien vérifié la facture et le bon de commande. La livraison a bien été faite à la bonne date, le BL bien signé. Il n’y a jamais eu de contestation. Tout est bon de votre côté. Le client n’a aucune raison pour ne pas vous payer.  Vos relances écrites sont resté lettre mortes. Votre comptable a appelé au téléphone son homologue qui a été rassurant et qui a promis le règlement rapidement. Mais, les promesses n’ont pas été suivi d’effets. Le dirigeant est injoignable et vos messages (très polis ben sûr) restent sans réponses.

 

Je vais vous donner le grand secret qui permet de recouvrer le plus rapidement.

Il faut se déplacer pour rencontrer celui “qui signe les chèques”. En général c’est le dirigeant qu’il faut voir. Ne perdez pas votre temps à rencontrer une autre personne. Pour cela il faut se présenter dans l’entreprise sans avoir pris de rendez-vous lorsque vous savez que le dirigeant est au bureau. Parfois vous avez la surprise de constater à l’accueil que vous n’êtes pas seul. D’autres ont eu la même idée que vous !!!

 

Rencontrer celui qui signe les chèques.

C’est là, la plus value d’une bonne société de recouvrement. Le négociateur se déplace. Il connait suffisamment de droit pour savoir lorsqu’une créance est valable ou pas  et surtout il maîtrise les techniques de négociation les mieux adaptées à ce type de client. Enfin il n’y a pas d’affect. Il est très important de ne pas s’énerver dans ce type de négociation surtout lorsque le débiteur est de mauvaise foi. Il est important de ne pas “braquer” le client. Une entreprise de recouvrement qui envoie une personne chez le débiteur est une réelle plus value pour vous. En effet son taux de réussite est supérieur même si elle est plus cher. Si elle vous prends 20% du montant de ce qu’elle récupère vous gardez 80% pour vous. C’est toujours mieux que la société qui est moins cher mais qui se contente de faire des appels téléphoniques et qui récupère donc moins. En conséquence, ne regardez pas ce qu’elle vous prends mais ce qu’elle vous rapporte.

 

Pourquoi accorder un échéancier de paiement ?

Cette rencontre va permettre de déceler la raison de l’impayé. 9 fois sur 10 c’est une trésorerie à sec (surtout à cette période de l’année). En conséquence vous allez devoir accorder un échéancier de paiement. En effet, il vaut mieux recevoir l’argent par petits bouts rapidement que la totalité dans un an avec une procédure judiciaire (s’il n’a pas déposé avant). Un procédure qui revient cher à tout le monde et rompt définitivement la relation commerciale. En définitive, une mauvaise paix vaut mieux qu’une bonne guerre.

Un échéancier de paiement c’est environ 3 / 4  /  5 échéances avec un acompte de suite. Ce n’est pas 12 ou 24 mois. Pour les intérêts vous êtes seuls juges. Personnellement je les abandonnais facilement lorsque j’avais récupéré le principal. C’est toujours un argument pour négocier.

 

Conséquences pour le crédit.

On ne fait plus crédit tant que la créance n’est pas remboursée. Cela va s’en dire mais c’est mieux en le disant. On ne va pas boucher un trou d’un coté et en creuser un autre au même moment. Pour garder une relation commerciale les garanties sont indispensables.